Cabinet en assurance de dommages et services financiers
29 May 2013
PAR Jean-Francois Morin    CATÉGORIE Automobiles, Courtika, Habitation

Saviez-vous qu’il existe un lien entre votre vélo, votre police d’assurance habitation et votre contrat d’assurance automobile ?

COURTIKA

Nous voilà déjà rendus à la fin du mois de mai.  Les pommiers ont terminé leur floraison et vous remarquerez sans doute le retour des cyclistes sur nos routes.  À cet égard, les règles de courtoisie et de partage du “territoire” sont de mises pour les automobilistes.

Quoi qu’il en soit, saviez-vous qu’il existe un lien entre votre vélo et votre police d’assurance habitation ?

Que vous soyez propriétaire d’une résidence, d’un condominium ou habitez en appartement, il faut savoir que les contrats d’assurances habitation comportent certaines limitations quant aux montants d’assurance, à l’égard de certains biens.  À titres d’exemples, on retrouve des limitations pour la monnaie, les billets de banque, les tracteurs de jardin, les bateaux et équipements, les logiciels, les animaux, etc., peu importe le risque assuré.

En cas de vol, il est fréquent de constater que les assureurs limitent les montant de couverture au niveau des collections de monnaie, des bijoux et pierres précieuses, des fourrures, des manuscrits et timbres, des articles en or, en argent ou en étain, etc.

Les vélos et certains autres articles reliés au sport ne font pas exception à cette situation.  Il est important de bien comprendre l’étendue de votre couverture habitation, puisque dans un premier temps, il faut savoir que les assureurs ne choisissent pas de limiter tous les même biens.  Un même assureur peut aussi présenter des limitations et/ou des montant limités différents d’un formulaire à l’autre (ex. couverture étendue versus de base).

Si votre police d’assurance habitation impose une limitation de 1 000$ sur les bicyclettes et leurs accessoires, en cas de vol et que vous vous êtes procuré la “bécane” de l’année à 5 000$, vous serez très déçus de supporter la majeure partie de votre perte, advenant cet imprévu.

En contrepartie, il existe à un coût habituellement raisonnable, une couverture dite “Assurance spécifique – Formule étendue” vous permettant d’assurer à sa juste valeur un bien particulier à votre contrat, lequel étant limité au préalable par votre police.  Il est recommandé de vous informer auprès de votre courtier d’assurance à ce sujet.  En assurant votre vélo spécifiquement à votre contrat d’assurance habitation, vous pourriez bénéficier d’une franchise inférieure à celle de base à votre police et d’un règlement jusqu’à concurrence du plein montant d’assurance choisi.  Si vous choisissez cette garantie, il est fortement conseillé de conserver vos factures d’achat et d’en fournir une copie à votre courtier d’assurance.  Cela facilitera grandement votre règlement en cas de sinistre.

Faites attentions aux risques qui ne sont pas couverts …

Lorsqu’une collision survient entre un véhicule et un cycliste, les dommages matériels subis au vélo sont pour la plupart du temps un risque couvert au contrat de base.  Par contre, plusieurs assureurs excluent maintenant les dommages causés aux articles et équipement de sport, notamment les bicyclettes, en cas de dommages causés par leur utilisation.  En d’autres mots, un cycliste qui heurte un trou sur la chaussée et qui brise son vélo ne sera pas indemnisé pour les dommages matériels subis à sa bicyclette, puisque l’accident n’implique pas un véhicule.  Il existe toutefois certains assureurs qui acceptent encore de maintenir la couverture à l’égard de ce risque particulier.  Nous vous invitons à vous renseigner auprès de votre courtier.

Et maintenant, saviez-vous qu’il existe un lien un lien entre votre vélo et votre police d’assurance automobile ?

Au Québec (*), lorsqu’un accident implique une automobile et un cycliste (ou piéton), les dommages et blessures corporels causés aux parties impliquées sont couverts par la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ) par la Loi sur l’assurance automobile, et ce, sans égard à la responsabilité (no fault).  La victime ou la personne blessée n’a pas besoin d’être propriétaire, conducteur ou passager du véhicule pour avoir droit à l’indemnité de la part de la SAAQ.  Que vous soyez passager, conducteur d’une automobile, d’une motocyclette, cycliste ou piéton, la Société vous protège (peu importe votre âge ou votre occupation).

En plus des indemnités payables par la SAAQ, si vous possédez une police d’assurance automobile et que vous avez souscrit à l’avenant de garantie “Assurance de personnes – F.A.Q. 34”, il est possible de réclamer une indemnité additionnelle par votre contrat d’assurance automobile (variant généralement entre 5 000$ et 50 000$, selon l’assureur).  Par cette couverture additionnelle, l’assureur garantit le paiement des indemnités admissibles en cas d’accidents corporels causés par un véhicule automobile (ex. indemnités de décès, mutilation et de frais médicaux, incapacité totale.  La garantie est accordée, par personne assurée et par accident, à concurrence du montant mentionné à votre contrat d’assurance automobile.

Soyez prudents !

(*) Le but du présent article est de vous sensibiliser à lire et comprendre vos contrats d’assurance automobile et habitation.  Vous comprendrez qu’en tout temps, certaines règles, dispositions et exclusions s’appliquent et que cet article demeure incomplet.  En tout temps, les règles de la loi prévalent tout comme celles de votre police.

Article rédigé par :

Jean-François Morin, B.A.A. Marketing
Vice-Président – Assurance des particuliers, organisation et méthodes
Courtier en assurance de dommages
Courtika

Laisser un commentaire